Faire un
Service Citoyen
Retour aux news

Félie et Valentine au refuge animalier Sans Collier

"Les formations proposées étaient [...] un bel argument pour moi. L’ambiance m’a conquise dès le début, les gens étaient hyper sympas, c’est ce dont j’avais besoin. L’opportunité de tester le soin animalier sans avoir fait d’études ou de formations dans le domaine m’a aussi séduite."

Félie, 19 ans

Pouvez-vous vous présenter ? Quel est votre parcours avant le Service Citoyen ? 

Je m’appelle Félie, je vais avoir 20 ans, je viens de La Hulpe. J’ai commencé mon Service Citoyen directement après ma rhéto. J’ai essayé des concours d’entrée en architecture d’intérieur mais ça n’a pas été concluant. J’ai entendu parler du Service Citoyen grâce au CIO (Centre d'Information et d'Orientation) qui me l’a conseillé pour tester des métiers afin de trouver ce que je voudrais faire.

Moi c’est Valentine, j’ai 22 ans. Après mes secondaires, j’ai pris un an pour réfléchir à ce que je voulais faire plus tard. Ensuite j’ai essayé des études universitaires en langues germaniques et latines. J’ai tenu deux semaines … J’ai vite compris que l’université n’était pas faite pour moi ! Je ne voulais pas rester à ne rien faire, je voulais garder un rythme, avoir une routine, mes parents m’ont alors parlé du Service Citoyen

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans un Service Citoyen ?

Valentine : J’aimais bien les formations proposées en plus de la mission, je me suis dit que je pourrais apprendre des choses tout en me rendant utile. Mais c’est surtout le slogan « prends ton temps sans le perdre » qui m’a convaincue. En voyant les missions proposées, j’ai eu envie de tester le travail avec les animaux.

Félie : Les formations proposées étaient aussi un bel argument pour moi. L’ambiance m’a conquise dès le début, les gens étaient hyper sympas, c’est ce dont j’avais besoin. L’opportunité de tester le soin animalier sans avoir fait d’études ou de formations dans le domaine m’a aussi séduite.

Vous étiez-vous fixé des objectifs en début de Service Citoyen ?

Félie : Trouver ce que je veux faire l’année prochaine ! Mais je ne sais toujours pas ! (rires) Je voulais aussi tester le monde du travail. Expérimenter la routine professionnelle, se mettre dans le bain pour plus tard, c’est chose faite !

Valentine : Moi mon objectif était de tenir les 6 mois, parce que j’abandonne très vite ce que je fais. Du coup je suis très fière de moi car je l’ai fait. Je n’espérais pas vraiment trouver ma voie, mais maintenant j’ai des pistes en plus à explorer.

Racontez nous votre mission plus en détails, ce que vous faites au quotidien…

Le matin en arrivant, on s’occupe surtout des chats, on nettoie leurs cages, c’est un travail très méticuleux. On les réapprovisionne en nourriture et en eau, on nettoie leurs paniers. Ça nous prend jusqu’en début d’après-midi, surtout quand il y a beaucoup de chatons. L’après-midi on va promener les chiens dans le domaine ou sur les routes aux alentours. De temps en temps, on fait de la socialisation avec les chats les plus timides, c’est chouette de voir l’évolution des chats qui restaient toujours dans leur coin arriver petit à petit à se mettre à l’aise jusqu’à se faire adopter.

Les adoptions sont fréquentes ?

Oui ! C’est un peu difficile de ne pas s’attacher, surtout que c’est toujours les plus sympas qui partent en premiers…

Qu'avez-vous appris sur vous durant votre mission ? 

Valentine : J'ai découvert que j’arrivais à faire des choses de moi-même et toute seule. Au début je n’avais pas trop confiance en mes capacités mais en observant, j’ai appris que je pouvais sortir les animaux, faire des choses par moi-même et ça m’a donné beaucoup de confiance en moi !

Félie : J’ai aussi pris beaucoup de confiance en moi !

Y a-t-il des aspects négatifs de votre mission dont vous avez tiré des leçons ?

Félie : J’ai pu apprendre que j’aime être respectée et qu’on valorise mon travail ! Ça a été un peu difficile avec certains bénévoles, mais il y en avait un qui ramenait toujours des glaces et lui on le kiffait ! (rires) Mais si on avait un problème, on savait toujours à qui en parler !

Qu'est-ce que vous retirez de votre expérience du Service Citoyen ?

Valentine : Avant le Service Citoyen, j’étais un peu dans un creux. Je n’avais plus vraiment de routine et de rythme mais maintenant que j’ai pris une bonne lancée, je vais continuer à cultiver l’autodiscipline. Je n’ai pas envie que le Service Citoyen n’ait servi à rien ! Maintenant que j’ai retrouvé de la motivation, quoi que je commence, je le ferai plus sérieusement que si je n’avais pas fait de Service Citoyen.

Félie : Maintenant je suis presque sûre que je veux travailler avec les animaux ! Je ne sais pas encore exactement ce que je vais faire mais le Service Citoyen m’a peut-être révélé une vocation ! 

Vous savez déjà dans quoi vous allez vous lancer après le Service Citoyen ?

Valentine : Je ne sais pas trop mais je suis motivée pour passer mon permis en tout cas. Si je ne reprends pas d’études, ça sera toujours un plus d’avoir mon permis pour trouver un travail. Je ne sais pas si je veux forcement travailler avec les animaux parce que je ne veux pas me lancer dans de longues formations mais je compte retourner chez Sans collier en tant que bénévole.

Félie : Je vais commencer des études, j’ai besoin d’avoir un diplôme en plus de mon CESS. Je ne sais pas encore quelle piste choisir mais je vais faire mon choix en fonction de ce que j’aurai envie d’apprendre, pas forcément en pensant à un futur métier.

L’objectif du Service Citoyen est aussi de former des CRACS *, grâce aux formations avez-vous trouvé des engagements, des valeurs qui vous tiennent plus à cœur maintenant ?

Félie : Le zéro déchet, faire plus attention à ma consommation, à la pollution. La formation Communication m’a aussi beaucoup appris sur la non-violence, le non verbal. J’ai commencé à poser des petits gestes citoyens en ramassant les crottes laissées par d’autres quand on va promener les chiens par exemple et d’autres petites actions au quotidien.

Valentine : J’ai l’impression que le Service Citoyen m’a donné plus d’armes, plus d’arguments pour développer et défendre des idées qui me tiennent à cœur. Les formations m’ont aussi encouragée à développer mon esprit critique, faire plus de recherches sur les sujets qui m’intéressent.

*CRACS: Citoyens Responsables Actifs Critiques et Solidaires

Si vous deviez conseiller le Service Citoyen à une amie, quel argument mettriez-vous en avant ?

Valentine : Se relancer dans quelque chose où tu te sens utile et où tu reprends du rythme. Tu n’as rien à perdre, ça ne peut que te faire du bien !

Félie : J’ai déjà commencé à le conseiller à plein de gens autour de moi ! Mais je le conseillerais à ceux qui ne savent pas trop vers quoi s’orienter ou à ceux qui veulent gagner en confiance en eux et se sentir valorisés en tant qu’êtres humains, il y a un véritable sentiment d’appartenance quand tu fais un Service Citoyen.



Texte : Kambi Musube

Partenaire : Refuge animalier Sans Collier